société civile de Figuig

Prix pour la créativité des femmes en milieu rural 2013

 La WWSF-Fondation Sommet Mondial des Femmes a le plaisir d'annoncer aux médias et à la communauté internationale les noms des 10 lauréates sélectionnées en 2013 de recevoir son Prix (annuel) pour la créativité des femmes en milieu rural 2013. Le Prix (1000 US$ par lauréate) honore des femmes et des groupements de femmes créatives et courageuses qui contribuent à l'amélioration de la qualité de vie dans les communautés rurales, à la protection de l’environnement, à la transmission du savoir-faire et aux droits de la femme au développement et à la paix. Créé en 1994, le Prix WWSF a déjà été décerné à ce jour à 395 lauréates dans plus de 120 pays. Les activités des 10 lauréates de cette année sont publiées sur notre site http://womensection.woman.ch/index.php/fr/prix-pour-la-creativite et dans notre Newsletter édition 2013.http://womensection.woman.ch/index.php/fr/prix-pour-la-creativite/17-aziza-jebbari-maroc

 Aziza JEBBARI (Maroc)

  S'engager pour un développement durable

Aziza (35 ans) est originaire de Figuig, une oasis de l'Est marocain, située dans le Sahara, à la frontière algérienne. Depuis son plus jeune âge, elle s'est engagée dans la vie communautaire afin d'encourager le développement durable dans cette région reculée et montagneuse. En 2002, elle a été nommée responsable du projet PRODECOM, financé par l'UNESCO et l'Union européenne, pour la promotion de l'artisanat des pays méditerranéens.

Aziza connaît l'importance culturelle et économique de l'artisanat, et sa valeur en tant qu'outil de développement durable et socio-économique pour les femmes rurales. Elle a organisé des sessions de formation sur plusieurs thématiques, comme l'optimisation de la production des produits artisanaux et l'utilisation de matériaux naturels dans le tissage et la tapisserie, ainsi que la pratique du développement durable, l'amélioration des soins de santé et l'accès à l'eau potable. Afin de faire évoluer ceux dont les techniques traditionnelles utilisées ne sont pas durables, Aziza recourt à une approche participative. En faisant appel aux locaux pour explorer de nouvelles possibilités d'adaptation aux changements, elle a instauré un climat de confiance avec les femmes (femmes au foyer, artisanes, responsables de coopératives), mais aussi avec les hommes (responsables locaux, agriculteurs, bergers, responsables de collectifs et de coopératives).

Tenant compte de la pauvreté et des défis auxquels les populations rurales doivent faire face, Aziza associe sa compréhension du commerce équitable au savoir-faire local. Elle cherche des moyens pour aider les femmes à développer des activités génératrices de revenus qui préservent et mettent en valeur les ressources naturelles. Par exemple, son programme « Handicraft Products Preserving Nature » promeut le respect de l'environnement en encourageant l'utilisation de matériaux recyclés dans la tapisserie et la poterie.

Son engagement dans la lutte contre la désertification et son rôle dans la bataille contre la pauvreté sont d'autres exemples de son travail. A partir de 2009, elle a été recrutée par l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) en tant qu'animatrice au sein d'une équipe de gestion du projet intitulé « Lutte participative contre la désertification et la réduction de la pauvreté dans les zones arides et semi-arides des Hauts Plateaux de l'Oriental du Maroc » co-financé par le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM), le Fond International de Développement Agricole (FIDA) et le Gouvernement Marocain (Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime ; Agence de développement des Provinces de l'Oriental).Ce projet visant la réduction de la pauvreté et la protection de l'environnement global dans les hauts plateaux de l'oriental a permis à Aziza de montrer sa capacité à promouvoir des approches de gestion durable des terres comme le travail de sol avec le système Vallerani, une technologie innovante qui a été introduite dans la zone du projet. Pendant plus de dix ans, Aziza Jebbari s'est révélée une actrice clé et efficace pour les communautés de Figuig.